Cecília Cavalieri, La Femme, lecture

La Femme est un livre de guérilla, une publication de l’artiste brésilienne Cecília Cavalieri, dans laquelle elle a changé toutes les occurrences du mot « nature » par le mot « femme » – et aussi ses dérivés – dans un vrai GF Corpus originellement appelé La Nature [pardonnez-moi, monsieur Burbage !]

Pendant le lancement a eu lieu une lecture à plusieurs voix des fragments du livre pour savoir ce qu’Aristote, Bergson, Cicéron, Cournot, Deleuze, Descartes, Épicure, Galilée, Hegel, Hobbes, D’Holbach, Hume, Husserl, Jonas, Kant, Koyré, Leibniz, Levinas, Lucrèce, Nietzsche, Pascal, Pic de La Mirandole, Platon, Rousseau et Spinoza ont à dire sur les femmes.

L’image est tirée du travail de l’artiste et penseuse Priscilla Menezes.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s